Subjectiles V
Essais critiques

Louis Doucet

Qu’en est-il de la lecture d’une œuvre d’art contemporaine ? Cette question est au centre de la plupart des textes rassemblés dans ce recueil. Comme dans les quatre volumes précédents, la polysémie de l’œuvre et la subjectivité du regard – et partant de la critique – sont mises en avant, non pas par un effet de posture ou de parti pris mais parce que toutes les tentatives d’approche prétendument objective se heurtent ŕ d’incontournables contradictions ou sombrent dans la tautologie.
     Ŕ travers ces textes, Louis Doucet continue ŕ militer pour une meilleure compréhension de la création plastique de notre temps. Un enjeu de taille, car les arts plastiques sont d’une importance capitale pour le corps social, importance dont les politiciens et les gouvernants ont, depuis longtemps, compris le potentiel subversif. Comprendre qu’un fait – en l’occurrence une œuvre plastique – peut ętre perçu et interprété d’une multitude de façons différentes et que chacune d’elles est pertinente, c’est battre en brčche les idées préconçues et secouer des dogmes réputés intangibles. C’est éveiller la sensibilité, puis la conscience. C’est admettre et reconnaître la richesse de la diversité culturelle et sociale. C’est rendre l’Homme maître de ses choix et l’inciter ŕ cultiver sa différence…



Visualisez le sommaire




Achetez chez amazon.fr




Achetez chez l’éditeur