Subjectiles III
Louis Doucet

Ce troisième volume de Subjectiles dif­fère des précédents.
     Au-delà des textes monographiques consacrés à de jeunes artistes, on y trouvera quatre relectures ou commentaires de chefs-d’œuvre du passé, des considérations sur la thématique de l’inéluctable émergence du dessin et de la peinture numériques et des prises de position sur le triste sort que la société française réserve à la création contemporaine et à ses acteurs.
     Les véritables créateurs sont, aujourd’hui, te­nail­lés entre une mode institutionnelle qui pro­meut des productions dont l’Histoire ne retiendra rien et une réaction conformiste, rétrograde, qui tente de faire resurgir des modèles éculés. Étouffer l’art de notre temps, ce n’est pas seulement prendre le risque de passer pour des imbéciles aux yeux des générations futures, mais c’est surtout rater une immense opportunité de promotion de la diversité intellectuelle. C’est manquer une chance unique pour notre société en quête de valeurs, de plus de sens, de plus de cohérence.



Visualisez la table des matières




Achetez chez amazon.fr




Achetez chez l’éditeur